Le mot de l’aumônier de l’HDNDL22


Miséricordieux comme le Père

Dans sa bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, le pape François nous rappelle cette béatitude dans Matthieu (5, 7) « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ».Le Pape nous indique les deux inséparables de la miséricorde : « Solidarité et engagement d’amour efficace à l’égard des frères qui sont dans le besoin - Pardon et réconciliation. » (Pape François, bulle d’indiction n° 9).
La fraternité n’est pas quelque chose d’automatique. Nous sommes frères par la pratique de la miséricorde. « C’est la béatitude qui doit susciter notre engagement tout particulier en cette Année Sainte. (bulle d’indiction. n°9) La crédibilité de l’Eglise passe par le chemin de l’amour miséricordieux et de la compassion. (bulled’indiction. n° 10) »
Notre pèlerinage de septembre prochain nous aidera à prendre ce chemin de la fraternité. Ce pèlerinage, nous l’avons déjà commencé en choisissant l’Espérance comme nous l’a demandé Monseigneur Moutel en lançant le synode diocésain. A Lourdes, les malades nous apprennent à être « en vérité », à ne pas avoir peur de mieux connaître l’autre pour être bienveillant. Marie nous conduit à adopter le regard de miséricorde de Jésus ; la miséricorde voit tout ce qui est bon en l’autre, elle donne plus que ce l’on peut espérer : le pardon.
A Lourdes, il nous est donné à travers le visage de Marie, l’écho du visage du Christ. Nous ne pouvons pas le garder pour nous. Il nous est demandé de le partager avec toutes celles et ceux qui ne peuvent venir, avec tous les pèlerins qu’ils soient malades, handicapés, valides ou hospitaliers. Nous devons être des serviteurs de la miséricorde, tendresse de Dieu pour chaque femme et chaque homme. Nous y voyons la fidélité de Dieu qui va jusqu’à donner son Fils. Pour connaître Dieu miséricordieux, regardons comment Jésus s’approche de nous :
plein d’amour et de bienveillance, parfois dans la douleur. Regardons ce qui se vit
dans le sacrement de l’onction des malades.
Nous avons pour beaucoup d’entre nous passé les portes de la miséricorde, que ce soit à Tréguier ou à Querrien. A Lourdes nous renouvellerons la démarche.
Nous ouvrirons en nous les portes qui nous enferment pour changer, convertir
nos intérieurs.
C’est pourquoi, très concrètement, cette année, il sera possible aux
hospitaliers et hospitalières de loger à l’Accueil Notre Dame en compagnonnage avec les personnes que nous servirons. Nous aurons l’occasion de vivre un temps de fraternité, ensemble. Ce sont les pèlerins malades ou handicapés qui nous poussent dans ce sens. Ils nous entraînent sur ce chemin de miséricorde.
« Le serviteur apprend chaque jour à se détacher du fait de disposer de tout pour soi et de disposer de soi comme il veut. Il s’entraîne chaque matin à donner sa vie, à penser que chaque jour ne sera pas le sien, mais sera à vivre comme une remise de soi. (…) Le serviteur est ouvert à la surprise, aux surprises quotidiennes de Dieu." (Homélie du pape François le 29/05/2016 lors du Jubilé des diacres à
Rome.)


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois